Cette journée spéciale pour les sages-femmes dans le monde entier, existe depuis 28 ans et depuis 25 ans, elle est célébrée au Bénin. Cette année, la célébration se déroulait è Bohicon, une ville d’environ 150 000 habitant dans le département du Zou. Cette ville se situe à 125 km au Nord-Ouest de Cotonou.La journée internationale de la sage-femme est célébrée chaque année dans une ville différente. La sélection pour l’année suivante est annoncée à la fin des célébrations du 5 Mai.

ernational Day of the Midwife

Le 5 Mai rassemble des sages-femmes d’un peu partout dans le pays et chacune est vêtue du même tissus, choisi des mois à l’avance pour l’occasion. Le tissu parvint aux sages-femmes même éloignées et chacune se fait faire une robe toute aussi élégante que les unes. (Comme j’avais l’opportunité de participer, ma robe m’attendait déjà à mon arrivée.) La journée commença par une messe officielle pour les sages-femmes, dans l’une des églises catholiques de la ville.

La matinée s’est poursuivi par une cérémonie officielle. Pour célébrer comme il se doit, la journée de la sage-femme, diverses personnes officielles étaient invitées à s’assoir autour de la Présidente de l’association des sages-femmes, Mme Monteiro. Les officiels représentaient le ministère de la santé et son directeur départemental, l’élu politique du département, UNFPA, CUSO international et Swiss contact. Chacun fut invité à s’exprimer sur le thème de l’année, « Ouvrons la voie avec la qualité des soins. ». La cérémonie officielle fut clôturée par le partage de champagne et d’un gâteau et fut suivi d’un déjeuner

.

Benin: International Day of the Midwife

Le 5 Mai clôturait 4 jours d’activités de sensibilisation de la population et d’éducation des sages-femmes au travers de journées scientifiques.
La première journée, une activité de dépistage du cancer du col et du cancer du sein était organisée dans 3 maternités locales : Bohicon 1, Avogbana, et Sodohome. La population avait été avertie par les crieurs. Le matériel nécessaire avait été apporté de la capitale et fut distribué. Malheureusement, la clientèle ne fut pas aussi nombreuse qu’espérée du fait que l’activité venait de prendre place la semaine précédente par une ONG. Le matériel distribué fut donc laissé pour être utilisé les semaines suivantes.

ernational Day of the Midwife

Une marche (caravane) de sages-femmes fut organisée le 3ème jour en fin d’après-midi afin de sensibiliser la population à l’utilisation de préservatifs et aussi à la présence et actions des sages-femmes. Une grande banderole décrivant la journée internationale de la sage-femme fut promenée dans la ville et des centaines de préservatifs furent distribués au son de la fanfare

ernational Day of the Midwife

Pendant 1.5 journée les sages-femmes ont pu assister aux journées scientifiques de formation. Des sujets très intéressants étaient présentés tel que, « Situation des indicateurs de soins maternels, néonataux et infantiles »,« Critères de recevabilité des méthodes modernes de contraception », « Nouveau partogramme de l’OMS », « Utilisation inappropriée du misoprostol en maternité », « Réhydratation du personnel de maternité », « « Compétence et Responsabilités des sages-femmes en matière de violences faites aux filles et aux femmes », « Education sexuelle des adolescents et jeunes », « Ethique et Déontologie ».

Enfin, le 4 Mai au soir, les sages-femmes étaient invités à aller danser jusqu’à tard dans la nuit pour célébrer leur profession.

Le projet Les sages-femmes sauvent des vies est financé par le gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada et dirigé par Cuso International, en partenariat avec l’ACSF et les associations de sages-femmes locales au Bénin, en République démocratique du Congo, en Éthiopie et en Tanzanie. 

Pin It on Pinterest

Share This