Les sages-femmes consultantes canadiennes, Sarilyn Zimmerman et Basak Ardalani, sont récemment revenues d’un séjour de 5 jours à Juba, au Soudan du Sud, où l’Association canadienne des sages-femmes (ACSF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) collaborent, en partenariat avec le ministère de la Santé du Soudan du Sud, afin de mettre en place la deuxième phase du projet Renforcer les services de sage-femme au Soudan du Sud.

Le Soudan du Sud compte parmi les pays affichant le plus haut taux de mortalité maternelle, néonatale et infantile au monde, en partie dû au manque criant de fournisseurs de soins de santé qualifiés. En multipliant les initiatives d’amélioration des capacités des sages-femmes et des autres fournisseurs de soins de santé, l’ACSF et ses partenaires souhaitent réduire le taux de mortalité chez les mères et les nouveau-nés au Soudan du Sud. Ce projet d’une durée de cinq ans (2016-2020) est financé par Affaires mondiales Canada (AMC) et l’Agence suédoise de coopération au développement international (ASCDI). Une partie du projet consiste à rédiger un manuel de procédures cliniques, une tâche entreprise par les sages-femmes canadiennes Sarilyn Zimmerman et Basak Ardalani, en collaboration avec le FNUAP et d’autres intervenants dans la profession de sage-femme.

Pour les consultantes canadiennes, les travaux ont commencé plusieurs mois plus tôt alors qu’Ils collaboraient à distance avec le FNUAP et les intervenants à Juba pour définir les grandes lignes du manuel et se concerter pour trouver des aides pratiques et créatives pour les usagers du manuel. L’objectif n’était pas seulement de créer un manuel, mais aussi de fournir des fiches de conseils, etc. que les sages-femmes peuvent facilement transporter avec elles. Le manuel vise à servir d’outil d’enseignement et de perfectionnement pour tous les niveaux : étudiants, tuteurs, sages-femmes et assistants en accouchement traditionnel.

Sarilyn Zimmerman explique que le plan en cours consistait à « décider ensemble des sujets cliniques pertinents potentiels et à produire un projet de deux sujets ». L’objectif du séjour des sages-femmes consultantes canadiennes à Juba visait à réviser avec les intervenantes les versions préliminaires des deux sujets retenus : la « Gestion active du troisième stade du travail » et la « Prise en charge de la présentation par le siège à l’accouchement ». « Basak et moi allions présenter les projets lors d’ateliers à Juba pour avoir les commentaires de celles qui allaient l’utiliser comme un outil d’enseignement, une mise à jour et un rappel de compétences. » Les commentaires recueillis seraient ensuite utilisés pour modéliser les autres sujets.

Sarilyn Zimmerman et Basak Ardalani à Juba
Sarilyn Zimmerman et Basak Ardalani à Juba

Malgré la durée limitée du séjour, les deux consultantes ont pu rencontrer plusieurs groupes clés, présenter les versions préliminaires, faire la révision et recevoir des commentaires. Elles ont également eu l’occasion de visiter l’endroit où les sages-femmes étudient et travaillent. « Nous voulions avoir une idée de ce que c’était d’être une sage-femme au Soudan du Sud, compte tenu des ressources et des barrières auxquelles elles sont confrontées, qui incluent actuellement la guerre, la famine et le manque de fonds ».

« Nous avons vu des jumeaux allaités, une sage-femme frottant le dos d’une femme en travail et une autre aidant un nouveau-né à allaiter, des femmes en travail, leurs familles et petits enfants qui se promenaient dans les couloirs, des aliments qu’on faisait cuire à l’extérieur de l’hôpital et des sages-femmes qui prodiguaient des soins. »

– Sarilyn Zimmerman

Une bonne compréhension des ressources disponibles dans divers contextes était essentielle pour s’assurer que les consultantes seront en mesure de développer un Manuel de procédures cliniques appropriées et des outils d’apprentissage. « Suite à nos quatre ateliers, nous avons maintenant une idée plus claire de ce que l’on veut dans le manuel: quels sujets seraient les plus importants pour eux, comment ils aimeraient les sujets présentés et leur désir d’un guide accessible et pratique avec des diagrammes et des affiches d’information. »


Pour les sages-femmes qui voudraient se renseigner davantage ou pour appliquer: Sur le terrain

Pin It on Pinterest

Share This